Mongolie "Héros de l'Altaï"

Fascinante épopée que celle de ces coureurs d'espace en mal d'horizons toujours recommencés, emportés par leurs petits chevaux increvables, l'arc à double courbure en bandoulière et l'urga essentielle pointée comme une lance. Sous la houlette du génial Gengis Khan, ils conquirent l'Asie pour deux siècles et firent trembler l'Europe qui ne dut son salut qu'aux épaisses forêts impropres à fournir en fourrage d'un million de cavales. Broyée par l'implacable mâchoire communiste sino-sovietique, l'impérieuse fierté du cavalier mongol revit dans le regard de ses humbles enfants : ce sont là nos héros de l'Ataï ! Mais ce même courage qui embrasait leur coeur pour vaincre l'univers s'exerce désormais dans l'altruisme obscur et magnifique qu'ils déploient envers tous avec la constance d'une entraide ingénieuse et généreuse. Il fallait l'exceptionnelle capacité de Gabrielle Roda à regarder les êtres à hauteur d'âme pour parvenir à capter les vrais sourires et la discrète noblesse de ce peuple de la yourte (ger) confronté à la rigoureuse nécessité d'un combat permanent pour une vie bien précaire. La capitale Oulan Bator (le Héros Rouge), qui célèbre son illustre cavalier Sukha, dut sans doute à la couleur de son nom de le conserver à travers la tourmente révolutionnaire. Cependant, la cité préfère désormais renouer avec le culte du premier fondateur de l'empire Mongol qui est également celui de son antique gloire. Matthieu Cendrier Auteur